01/04/2012

Bourrette chinée strasbourgeoise pour pull improvisé.

Il y en a eu des tricots depuis ces quelques mois. Ils étaient tous prêts, au fur et à mesure, à être exposés, ne restait plus qu'à attendre que le quotidien se calme quelque peu...

Alors, commence aujourd'hui la série des tricots d'automne/hiver, ce qui me laisse le temps d'avancer sur les encours..



En Novembre, je suis partie avec Lui à Strasbourg pour participer à un salon d'art contemporain. J'ai parcouru le centre-ville en long, en large et en travers, dès que j'ai pu m'échapper du stand.

Une ville magnifique, un air frais mais pas trop, des rencontres incroyables, des restos absolument délicieux et un petit tour à La droguerie, rue des serruriers. J'en suis sortie avec 500g de bourrette chinée coloris “Georgia on my mind”, un mélange lumineux, pourtant loin d'être dans mes couleurs.

Partie sans catalogue de modèles dans la valise, juste avec un encours, j'ai abandonné un temps ce dernier pour m'occuper de cette laine au toucher...particulier.
J'ai improvisé un pull à la forme basique, en alternant régulièrement de larges bandes en point de blé et en jersey endroit. Tricoté en 3,5 pour le blé et 4,5 pour le jersey, ça monte vite et sans réfléchir.


Boutons chinés


J'étais un peu sceptique par rapport au contact de cette texture sur la peau. Un peu rêche, presque comme du lin, même si très agréable à tricoter, elle devient finalement, après lavage et blocage, plutôt douce.
J'ai cousu trois petits boutons chinés en brocante, juste pour le côté ancien.



Bref, un pull basique, un peu rétro, qui me rappelle Strasbourg quand je l'enfile. Heureusement, il ne sent pas la saucisse...

8 commentaires:

  1. J'aime bien cette alternance de lignes, c'est très joli. Et la laine récup est effectivement un peu particulière mais en même temps c'est un peu comme le papier recyclé, non ? C'est ce que je me suis dit la fois où je l'ai tricotée !

    RépondreSupprimer
  2. Ca fait déjà drôlement du bien, les encouragements. Bon, si tu veux, tu peux aussi me filer ton adresse et je t'envoie une sélection de copies à corriger... 10%, 12 copies, ça te va ??

    Et dire que plutôt que de corriger, je pourrais TRICOTER !! Mes deux écharpes en cours stagnent désespérément, et mes projets de gilets sont au point mort.

    Je veux une année sabbatique !! Payée, évidemment.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que pendant mes 4h de surveillance cet après-midi, j'aurais drôlement avancé mes en-cours !!
    Je tricoterai dans une autre vie...

    RépondreSupprimer
  4. Il est super! Je découvre ton blog au passage et vraiment j'aime beaucoup ce que tu fait! (ca fait bête de l'ecrire!))

    RépondreSupprimer
  5. Bravo, j'aime beaucoup ton impro, il est tout simple et si joli !

    RépondreSupprimer
  6. il est très très beau ce pull, j'adore! et Strasbourg, ah cette ville...! je l'aime aussi!

    RépondreSupprimer
  7. Très joli pull (encore), j'aime bien l'alternance des lignes, ça met en valeur la silhouette.
    Et heureusement qu'il ne sent pas la saucissse !!! héhéhé (ceci dit, comme on trouve de tout de nos jours, tu peux peut-être trouver un parfum !)

    RépondreSupprimer
  8. A mon tour de te découvrir, que du beau ! Strasbourgeoise, je ne peux qu'être flattée devant l'inspiration de ma ville sous tes aiguilles, une vrai réussite.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus.
Je ne peux y répondre via mails mais je vous répondrai dans ce post ou sur votre blog.