25/04/2012

Le pull tunique...si tu veux !

Encore un tricot fait cet automne mais pourtant toujours d'actualité en ces temps mouvementés ...
Envie et besoin ( oui je n'ai jamais rien dans mon armoire, ahem..) d'un pull tunique, qui puisse se porter facilement, sur un jean ou un legging.
J'avais en stock de la laine Schachenmayer nomotta "Loanda", une qualité mousseuse, douce et très souple, qui attendait depuis quelques temps. Oui parce que j'achète de la laine avant d'avoir un projet précis. C'est souvent cette première qui m'inspire ! Ce qui explique mon stock insensé...
Et je suis tombée sur un modèle Ph***ar du n°490 (P/E 2008), un des nombreux catalogues trouvés en vide-grenier.


Une coupe on ne peut plus simple, légèrement évasée vers le bas, des côtes 1/1 en bordure et du jersey. Que du jersey, du jersey et encore du jersey. Le tricot repos, sans prise de tête, sans difficulté, tricoté en 4,5 en plus...idéal pour s'entraîner à la régularité et à maintenir la tension ( et l'attention aussi, oui ).
Et pour casser sa ligne basique et légèrement monotone, des fronces qui apparaissent simplement après une ligne de diminutions, histoire de cintrer un peu la chose.


L'avantage de cette laine : son petit côté poilu qui, justement, donne au jersey une belle régularité. Comme ces poils donnent de l'épaisseur, le dessin du point devient flou et ils cachent malicieusement les moments de relâchement ( généralement quand je pense au chocolat dans le placard, que Lui me parle de ses photos ou qu'à la radio ils parlent de "la vague marine"...là je fais un trou plutôt !)


Le hic de ce modèle et, plus largement, de Ph***ar, c'est l'incohérence des mesures. Ici, le problème s'est posé sur la correspondance emmanchures/manches. Je n'ai JAMAIS réussi à comprendre d'où venait le problème, j'ai testé, démonté, re calculé, re testé et pesté, rien n'y a fait. J'ai finalement abandonné l'idée des manches qui, à l'origine, devaient être courtes et plissées sur le haut de l'épaule. Au final, j'ai juste relevé les mailles et fait une bordure en côtes 1/1. Bon, déçue au début mais finalement ce modèle fut adopté rapidement.


Pour finir, le coloris est vraiment le petit plus de ce modèle si simple. Son nom allemand est "zartbitter" soit, "aigre-doux". Bon en vrai, c'est un gris avec des nuances de beige, écru et taupe. Une couleur irrégulière et variée qui donne du relief et qui s'accorde avec tout ! Oui, c'est une couleur tolérante, et il en faut de la tolérance en ce moment... à bon entendeur !

20 commentaires:

  1. joli modéle tres bien porté il a l'air simple mais il cache bien son jeu et est bien mis en valeur , métaphore politique ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est métaphore politique...tout à fait !

      Supprimer
  2. Jolie tunique, et jolie couleur de cheveux, le tout dans des teintes très automnales... on s'y croirait presque ! Peut être un prochain projet tricot quand je serai venue à bout de mon trendy châle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'as pas le catalogue, je scanne et hop !

      Supprimer
  3. Elle est très élégante. Et cette couleur fort sympathique.
    Moi aussi j'achète très souvent la laine sur un coup de cœur, des grands sacs d'un coup...
    Là j'essaie de me calmer, je n'ai pas acheté de laines depuis des mois et des mois ; je travaille avec mon stock en résistant aux tentations....
    J'aime bien la blague de la maille perdue, une métaphore qui est si juste. Comment réparer cette maille sautée dans la société, comment réussir à ouvrir les esprits, saisir ceux qui se sont égarés, pas seulement pour les mettre dans le rang, of course....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce à quoi je pensais en écrivant. Tu résumes tout à fait ma pensée Nata !

      Supprimer
  4. Super joli, j'aime beaucoup ! J'ai du mal à imaginer comment auraient du être les manches, mais ta version est nickel. (et je suis comme toi, j'achète la laine avant d'avoir le projet...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'accumulation inspire...en déco c'est la même !

      Supprimer
  5. le gros problème de P* et des emmanchures, j'ai le même problème sur tous les modèles sans exceptions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même étrange que ce soit récurrent...

      Supprimer
  6. J'adore et c'est tout à fait le style de tunique que je mets en hiver pour aller travailler!
    Dans le même genre je me tâte depuis longtemps pour le Still Light, mais j'ai peur de la trouver interminable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, interminable c'est le mot, mais si l'envie du moment est à la non prise de tête, c'est idéal !

      Supprimer
  7. jolie cette tunique et douce à porter j'imagine avec cet automne qui traîne en longueur ;)

    RépondreSupprimer
  8. j'adore...avec le legging et les minnetonkas...superbe!!!!j'aimmmmme!!Comme toutes tes créations :-)

    RépondreSupprimer
  9. J'adore! Mais alors la patience, ce n'est pas mon fort, pas sûre que je sache me lancer dans un projet aussi long!
    # Jedi

    RépondreSupprimer
  10. J'adore !
    c'est vraiment le style de tunique que je porterai sans me lasser.

    RépondreSupprimer
  11. During septic renovation these are taken off from
    the reservoir. Isn't that you see, the least they should be able to do after obtaining their land?

    my weblog; gsa search engine ranker

    RépondreSupprimer
  12. Dip apple, peanut butter outlined side down inside favorite toppings.
    I'm minimal on cash and as a result short on time, so nothing shows worked for me.

    Feel free to visit my webpage imprezy integracyjne

    RépondreSupprimer
  13. Annouchka des Epines16/2/15 14:12

    Oh la la j'adore!!! crois tu que tu pourrais m'envoyer les explications par mail? j'ai une laine en stock qui serait parfaite pour ce modèle :)

    Voici mon mail si tu as un moment: annouchkalapirate@live.fr . Je te remercie par avance, Annouchka.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus.
Je ne peux y répondre via mails mais je vous répondrai dans ce post ou sur votre blog.