20/07/2012

Seedless etc...








Je crois que j'ai un plaisir fou et nouveau à décorer notre lit. Mais ça c'est la faute aux blogs... Je crois aussi avoir un vrai problème, mais ce n'est pas nouveau, avec les chaussures... là aussi c'est la faute aux blogs et surtout à celui-là ! Copieuse je sais...

On commence à sentir les vacances arriver, encore 3 jours pour lui et il sera tout à moi. Ces moments de solitude vont quand même un peu me manquer.
Le tricot, dans le silence, pour ne pas oublier un jeté. Le marché, même si le panier est lourd. Le thé du matin, sans ses reproches car avec une cigarette même si ce n'est pas bien.
Travailler chez soi crée certaines habitudes. Parfois je me sens vieille. Vieille avant même d'avoir commencé à vieillir par obligation, parce que l'on a des responsabilités. Parce que l'on a des lardons et que certaines choses deviennent futiles.

Oui mais voilà, aujourd'hui c'est la seule façon de vivre. Le seul moyen de se souvenir que nous sommes déjà chanceux et qu'il faut accepter. Accepter que, même si nous avons toujours eu ce que nous voulions, le plus important ne nous est pas permis, pas confié, pas autorisé. Et que, punaise, c'est comme ça.
Alors on profite, on fait des photos de cacahuètes, on vide les greniers, on achète des coussins et des chaussures, on tricote pour sa pomme.

Je suis une pomme sans pépins.

15 commentaires:

  1. ...
    c'est dingue comme un texte avec "punaise", "cacahuètes", "lardons" et "pépins" peut toucher.
    bise du vendredi.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah, je rentre de Bretagne... et que vois-je ? Mes sandales même pas portées un seul jour durant ces deux semaines* !

    Et ces mots...

    Douce entrée en vacances !

    *Mais on adore la Bretagne, même quand il fait gris, même quand il fait froid alors on pardonne... ;-)

    RépondreSupprimer
  3. J'aime ta mobylette :)
    Je t'embrasse très fort...

    RépondreSupprimer
  4. Ton texte résonne chez moi, très fort...chez nous, c'est pareil, les graines ne donnent pas de pépins...et c'est ainsi.
    Merci pour ces petites beautés qui font germer de belles émotions, malgré tout...
    Delphine, d'Amiens

    RépondreSupprimer
  5. Une pomme sans pépins... touchée...

    RépondreSupprimer
  6. Tu as une très belle mobylette.
    Très bonnes vacances.

    RépondreSupprimer
  7. Pétard, c'est fou comme je sens la vieille pomme ridée en moi !
    ;)

    RépondreSupprimer
  8. une pomme même sans pépin reste une pomme et peut tres bien donner beaucoup d'amour , avec toute la beauté que tu arrives à crée autour de toi et qui est visible même dans tes photos tu ne peux pas te réduire à ce " sans " même s'il est dur à porter . Bonnes vacances .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots, je vais les méditer !

      Supprimer
  9. :(
    tu exprimes tout cela avec une pudeur très poétique ...
    je t'embrasse fort fort fort !

    RépondreSupprimer
  10. Ton petit mot me fait quelque chose... je te lis depuis peu, mais de te lire comme une pomme sans pépins ça me fait mal.....
    ici les graines sont foireuses, mais on a réussi à avoir notre pépin, merci la médecine, merci la science.
    J'espère que tout espoir n'est pas perdu, et que tu pourras tout de même avoir les joie d'avoir des pépins un jour! <3 <3
    Jolies chaussures, et joli lit, moi aussi je deviens accro, ça craint!
    Biz

    RépondreSupprimer
  11. Ton billet d'aujourdhui me fait réagir, pourtant je viens souvent ici sans mettre de commentaire....tres joli lit, tres jolies chaussures, et quelle pudeur dans tes mots pour exprimer ce que tu ressens. Il se passe un peu la meme chose chez moi, je m'accroche et reve d'un demain encore plus souriant....
    amicalement

    RépondreSupprimer
  12. je t'embrasse aussi bien fort, jolie pomme de reinette...

    RépondreSupprimer
  13. Je me sens émue...avec une envie de te passer les bras autour des épaules...Je te croise au détour des blogs que nous avons en commun et à chaque fois je me dis "faut que j'aille voir ce qu'elle fait"...ce soir je prends le temps,je suis en train de te lire ( à l'envers, chronologiquement) et j'arrive là. 1er com'. démunie.
    lydie.carro@orange.fr

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus.
Je ne peux y répondre via mails mais je vous répondrai dans ce post ou sur votre blog.