20/02/2013

Coming soon, keep hoping !












Lundi et hier, nous avons crié à la victoire. Comme après des mois sans lumière, les rayons se sont installés dans une sorte d'euphorie. Aujourd'hui, déjà, on l'appelle le déserteur. un pied de nez, une punition pour avoir trop vite pensé aux petites robes et aux fenêtres ouvertes. Le soleil doit bien rire à l'heure qu'il est, ou alors trop occupé à inonder le sud, ce salaud.
Si j'ai, du coup, zappé l'idée de la jupe, je persiste sur le ménage de printemps. Je vide, toujours. Je jette, enfin. On respire de plus en plus. J'occupe ma tête alors que je devrais la vider elle aussi... le besoin de vide pour pouvoir écrire autre chose, du différent, du serein, du clair et net. De l'espace pour projeter d'autres vies ici.
Février ressemble à celui de l'an dernier et des autres. Un petit mois où je déborde de l'hiver trop long. Fatiguée, agacée, je n'aspire qu'au vide. Après avoir préparé le nid d'hiver, profité du cocon chaud et rassurant, il est temps de se redresser et de respirer.
Les fleurs de Valentin tiennent le coup, le petit mot est précieusement lu, relu et rerelu, je cherche ce qui ne saute pas aux yeux mais qui ressemble quand même au bonheur.
Comme ouvrir cette boîte de thé, après avoir hésité de peur de l'abîmer. Cette gamine ne peut que transmettre la strong attitude. Merci Camille !
Petit essai de badges parce que les aiguilles sont en pause aujourd'hui. Ne reste plus qu'une manche pour terminer le pull bleu glitter mais voilà, mes mains souffrent de plus en plus. Au bout de 10  minutes, c'est presque insupportable. Bientôt, l'ostéopathe participera à ma renaissance au mois de Mars.
Il y a bientôt 28 ans d'ailleurs, c'est au mois de Mars que j'ai choisi de pointer mon nez.
Vite, le printemps !

37 commentaires:

  1. Tu aurais pu poser pour Botticelli ma belle...28 ans, quelle jeunesse!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle jeunette cette bibiche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé. je commence quand même à voir au loin la trentaine. Mais je n'ai pas peur du tout !

      Supprimer
  3. Deux jolies photos de belles fleurs... (les vraies et toi).
    Passe une bonne soirée.
    Bizarrement, trier, ranger aident aussi à s'éclaircir la tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ merci Sandrine. Je crois que ce rangement est cyclique et important. Même si c'est un peu pénible parce que long !

      Supprimer
  4. Tu sais que ton roux me plaît? ^.^

    RépondreSupprimer
  5. Quelle belle bouche....
    Mes poignets et pouces sont aussi un peu fatigués. Je coupe une robe, un pantalon. J'attends les copines de la danse, ce soir c'est COSTUMES sous le pied de biche, euh non le pied à coudre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Costumes pour ? La couture repose les articulations, il faut que j'apprenne !

      Supprimer
  6. Bon courage pour le rangement. Et je te le confirme: le soleil est bien dans le sud.
    Avec ce thé, la force ne peut être qu'avec toi!

    RépondreSupprimer
  7. Le soleil était encore un peu ici aujourd'hui, j'ai savouré en bossant sur mes #&*%£ de textes de thèse... Mais j'aspire aussi au printemps, le chant des oiseaux le matin me repose, je me mets à rêver des jupes d'été. Vive ton ostéo-sauveur-de-tes-mains !

    RépondreSupprimer
  8. ahhh l'arrogance de la jeunesse!!!!!....que font donc ces t-shirts au rayon alimentation???j'aime cette photo à travers l'oeil de boeuf et les autres qui nous font aimer ce mois qui tire à sa fin...plein de promesses!!!!!bises ma biche!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé cuissot, tu n'es pas bien vieille non plus non ?

      Supprimer
    2. Quand tu es née, Cuissot avait 8 ans et moi j'allais les avoir qqs jours plus tard...alors quand ont te dit que tu es jeune ^_^

      Supprimer
  9. Je ne me lasse pas de découvrir des photos de toi, des petits bouts par ci par là :-) J'aime également beaucoup la couleur de tes cheveux! Tes photos de rangement, un régal on se croirait dans la caverne d'Ali Baba avec cette allée de carrelage entourée de mystère. je ne sais plus qui écrivait dernièrement que ta maison était en soi un vrai plaisir ou quelque chose de ce genre. Enfin pour tes mots sur le mois de février, quelle lucidité et puis je vais te les emprunter dans ma tête hein, ils complètent le point que je fais depuis hier. je me retrouve aussi dans ce plaisir du cocon à préparer pour les premiers froids et puis de ce dernier qui s'étire toujours trop longtemps à mon goût.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici c'est une ambiance particulière c'est vrai ! Mais là c'est la tornade du rangement, un bien fou ! ça va mieux toi ?

      Supprimer
  10. Tes badges sont magnifiques...
    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ! C'est un parapluie cassé, le tissu est en satin. Récup quoi !

      Supprimer
  11. La Biche, je t'ai envoyé tout plein de lumière, de soleil, de couleurs et de pensées positives, et je t'en envoie encore ! Où je suis j'arrive à oublier que l'hiver existe mais je vais être rappelée à la fraîche réalité sous peu. Je n'ai jamais trouvé de plaisirs à l'hiver.
    Tu as raison de te préparer à la venue de temps meilleurs, tu ne seras pas prise au dépourvu s'ils ont un peu d'avance, sait-on jamais, et puis contemple et imprègne-toi de ces jolis mots écrits, ils t'aideront à patienter. Vraiment pas de chance pour tes mains douloureuses, je compatis. Bises réconfortantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai reçu ta lumière postale ! Comme un coup de soleil dis !

      Supprimer
  12. j'aime tellement ton univers ... doux, mystérieux ..poétique ... ton visage se dévoile de plus en plus ... j'aime aussi ! le printemps arrive et avec lui la promesse de jours meilleurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci la Chic ! Mais le printemps sera plus en avance chez toi...ici, faudra attendre encore 2 mois mais bon...

      Supprimer
  13. je me suis mis à faire des carrés au crochet... et je me disais hier, vue l'état de crispation de mes mains après seulement deux pauvres carrés qu'on allait toutes se fabriquer de drôle de mains de vieilles avec nos addictions!!! ... mais avec les addictions, ya toujours des dommages, non?
    Sinon, pour faire venir le printemps, j'ai mis du jaune soleil sur mes aiguilles....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait peur. Se dire que l'on s'abîme un peu mais bon... C'est une bonne idée, j'ai du jaune moutarde dans le stock, à voir...

      Supprimer
  14. Bientôt 28 aussi pour le poisson que je suis.
    Des bises bichette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poissons sont nombreux j'ai l'impression... les meilleurs quoi !

      Supprimer
    2. Je m'incruste encore ds la conversations ;) mais je dois dire que je suis bien d'accord sur ce point ^_^

      Supprimer
  15. Le soleil est bien en train d'innonder le Sud, si je pouvais je t'en enverrais bien quelques rayons! En échange j'aimerais un peu de ton énergie pour le ménage de printemps, j'aurais tellement besoin de ranger, de jeter, de vider pour aller de l'avant...et je n'y arrive toujours pas...
    J'espère que l'ostéopathe va t'aider et soulager tes doigts, c'est pas top une journée sans tricot!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut long pour se décider à trier et surtout à jeter un peu du passé. Mais ça fait un bien fou et une fois dans cette dynamique, on ne m'arrête plus ! Mais je me doute que chez toi cela soit plus compliqué. ton histoire est bien plus difficile à ranger, trier... Un jour.
      Pour l'ostéo, c'est un magicien, suis certaine qu'il va trouver ce qui fait mal !

      Supprimer
  16. ahhhh 28 ans... 10 années nous séparent... Profite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais... parfois je trouve que la jeunesse est difficile et que vieillir c'est avancer. Alors je n'ai pas peur de cet anniversaire !

      Supprimer
  17. Ce sont mes épaules qui me font souffrir des que je tricote un peu trop :( Je ne me vois pas ne plus pouvoir tricoter!
    Allez, on a toutes la vie devant nous: ma petite voisine, 88 ans en juillet!, tricote encore, vit sans téléphone seule chez elle, n'a pas de salle de bain et monte encore (souvent) sur son escabeau pour faire ses carreaux!! elle est incroyable!
    Je t'envoie du soleil d'ici, même s'il fait très très froid!!
    J'adore tes badges!
    gros bisous la Biche, un dernier effort, c'est bientot le printemps, penses à ses belles balades qui vont pouvoir être faite sur l'esplanade de ST V. Mon esprit a vagabonder tout le week end à bicyclette le long du canal de notre jolie region...j'veux rentrerrrr!!!!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'épaule aussi montre des signes de fatigue mais bon.. Notre génération a plus de faiblesse, nos vieux sont incroyablement plus forts que nous ! Vivement St Val au soleil, tu as raison. (Et tu as vu la boutique qui fait de la laine de mouton de la Baie ?)

      Supprimer
    2. Non pas encore mais j'irai forcement la voir, elle est à la place de l'ancien Piphi? j'ai hate de decouvrir le chausseur ou tu as eu tes jolis "sabots"! rhoo...craquage total!!

      Supprimer
  18. Mes vingt huit ans me semble si loin...et quand je revois des photos avec mon homme de cette époque et se dit mais on était jeunes et pour passer du coq à l’âne oui c'est vrai qu'on en profite de ce soleil comme des salaud c'est bon!c'est l'kiffe mais apparemment il va déserté aussi dans peu de temps...love

    RépondreSupprimer
  19. Oh une autre poisson! moi ce sera 26, j'ai un peu peur j'avoue. Mal aux mains aussi cette semaine, pas de tricot ce soir...
    Joli week-end!

    RépondreSupprimer
  20. Un anniversaire qui approche... Prends soin de toi belle Biche.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus.
Je ne peux y répondre via mails mais je vous répondrai dans ce post ou sur votre blog.