17/02/2013

L'aiguille en foule.













 



Une journée pour me remettre de ce voyage à Paris. Une journée riche, en transport, en attente, en bain de foule, en visite, en couleur.
Paris ensoleillé, c'était déjà un bel accueil et je remercie le ciel de ne pas avoir ajouté à cette folle journée, de la pluie du vent ou du froid ! Et puis c'est agréable d'avoir ses habitudes et ses repères dans un quartier maintenant familier. Autant je n'aime pas beaucoup Paris, autant le 8e où travaille mon doux m'est moins hostile.

Direction le salon, entre midi et deux pour plus de tranquilité, mais biensûr ! La porte de Versailles grouille, 15 minutes d'attente pour prendre son billet d'entrée. J'entre dans la fourmillière et comprends déjà que je n'y ferai pas long feu...
Je cherche des yeux les stands de laine, à priori en majorité. Du tissu, du patchwork, de la déco... ah quand même quelques écheveaux ! Première découverte, Céline en laine de Montréal. De la belle matière, de jolis fils et un Royal alpaga fabuleusement doux, acheté en écru. Un stand vraiment agréable, des filles sympathiques et des prix abordables.
J'ai fini par aller chercher un plan pour retrouver le stand de Lil Weasel. Les pieds en compote parce que complètement écrasés, je trouve enfin ce que je cherchais. Après plusieurs tentatives pour accéder au stand, je plonge la main dans le panier d'alpaga Cascade Yarns. Le même acheté au salon précédent et transformé en trendy, j'ai craqué cette fois pour le Pumpkin spice et le Lichen.
Après 1h30 dans cette fournaise, mon petit côté hypocondriaque m'a soufflé que tout ce beau monde allait peut-être me refiler la grippe. Je suis partie !

Un petit détour par la boutique Lil Weasel passage du grand cerf, j'y ai trouvé des patchs de coude, des anneaux marqueurs et un patch pour mon doux. J'ai marché la tête en l'air à contempler cet endroit en dehors du temps, ce passage lumineux et charmant. Une chouette découverte.

Rentrée vidée, financièrement et physiquement, Paris m'épuise...

17 commentaires:

  1. Quelle foule quelle folie !! C'est mon côté agoraphobe qui m'aurait fait fuir !
    Et y a-t-il des projets précis derrière toutes ces merveilles ?

    RépondreSupprimer
  2. Je t'admire... Quand il y a autant de monde, je tombe dans les patates ! Mais joli butin et de la douceur à venir sur tes aiguilles (miam la laine écru) ! Ton amoureux travaille à l'abri de l'une de ces jolies galeries couvertes ? On en a exploré pas mal il y a deux semaines et c'était beau, doux et paisible !

    RépondreSupprimer
  3. ça sent la folle journée !

    RépondreSupprimer
  4. Fatigant mais chouette quand même ?
    Ma maman récupère la laine d'alpagas de son voisin. Elle la nettoie, la file et tricote des écharpes ou des chaussons bien chauds pour mes nièces.
    C'est super intéressant de suivre tout le chemin parcouru entre l'animal et les chaussons.

    RépondreSupprimer
  5. Finalement, c'est peut être plus chouette de se payer le luxe d'aller de petites boutiques en petites boutiques, toute une journée, non? ... et puis pour le monde, je te comprends, je suis du genre à ouvrir les portes avec mon coude pour pas attraper de microbes!

    RépondreSupprimer
  6. J'adore tous ces paniers remplis de laine!!!
    Et ce passage du grand cerf, que c'est beau,en dehors du temps comme tu dis.
    Je craque completement sur tes anneaux marqueurs!sont choux!
    Finalement ça a du bon de vivre loin de Paris et de cette fourmilliere.
    Bon repos La Biche, profites bien de ce beau soleil.

    RépondreSupprimer
  7. ça doit être la folie ce salon !
    je ne suis pas sûre que je pourrai m'y éterniser des heures.

    RépondreSupprimer
  8. le paradis existe ! bon, il est en effet un peu surpeuplé mais ça vaut la peine !

    RépondreSupprimer
  9. Un gros soupir de jalousie (quoique c'est mieux comme ça pour le porte-monnaie!!)

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'ai renoncé il y a 2/3 ans face à la foule et surtout son sale caractère!..... Mais vous deviez détonner tous les 2 parmi toutes ces têtes blanches de la 3e photos ;o)

    Cécile

    RépondreSupprimer
  11. j'ai eu les mêmes retour par Cléonis : foule compacte, un peu déçue par les laines, elle pensait trouver plus de laines extraordinaires. Les bains de foule ce n'est pas pour moi non plus... Tu vas te régaler avec cet alpaga: c'est du bonheur assuré!

    RépondreSupprimer
  12. Je ne connaissais pas Céline en laine mais son alpaga a l'air magnifique! Je ne suis pas étonnée que tu sois épuisée par un tel bain de foule, ça saoule tous ce monde et j'imagine le bruit, la difficulté d'approcher les stands, la chaleur...Je regrette quand même un peu de ne pas avoir pu y aller. C'est la première fois que tu allais chez Lil? C'est un bel endroit ce passage du grand cerf et en général, j'y fais un tour à chaque escapade parisienne. Et puis Anne et Karine sont tellement sympa!

    RépondreSupprimer
  13. Rien que de te lire, cela épuise ! Bon comme ça, tu auras éviter de trop craquer sur toutes ces belles laines... Joli endroit ce passage, il faudra que j'aille voir ça de plus près lors de ma prochaine virée parisienne !

    RépondreSupprimer
  14. J'ai fait une fois ce genre de virée et je me suis jurée de ne plus mettre les pieds sur ce genre de salon, pourtant si tentant, mais dans cette foule c'est pas possible. La fin de ta virée parisienne semble en revanche bien paisible ! Tu as du savourer tes beaux achats en rentrant chez toi (et tu as du pain sur la planche !).
    Belle semaine !

    RépondreSupprimer
  15. Hihi... j'y suis allée le 1er jour (j'habite à 10 minutes à pied de la Porte de Versaille)!) OUI ce monde !!! J'ai tenu quand même 2 heures !
    Beaux achats...

    Samantha

    RépondreSupprimer
  16. ahhhhh je veux les mêmes coudières en liberty!!!!!...et tes shoes, je les kiffe!!!!

    RépondreSupprimer
  17. Comme je te comprends...
    Il a l'air beau ce passage, j'essaierai d'y jeter un coup d'oeil mercredi.
    Bises ma belle Bichette !

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires, ils sont toujours les bienvenus.
Je ne peux y répondre via mails mais je vous répondrai dans ce post ou sur votre blog.